News - Public

CUISINE ANTIQUE : Lentilles aux pruneaux

graines

Après la recette du minutal, nous vous proposons une recette très simple à base de lentilles.
Nous aurions aimé vous proposer la recette de la soupe aux corbeaux, ou du pie (la tourte anglaise) à la pie, mais aujourd'hui, nous avons craint de ne pas être pris au sérieux. (les curieux et les incrédules pourront consulter le livre cité un peu plus loin).

Originaire d'Asie centrale, la lentille est cultivée depuis plus de 10 000 ans.
Elle s'est très vite répandue aux quatre coins de l'Europe grâce au développement des voies de communication avant même l'Empire romain, et nos gaulois s'en nourrissaient régulièrement.
Encore blonde à son arrivée en Europe, il ne lui a fallu que deux siècles pour prendre des pigments bleus et se teinter en vert.
Pour ma part, je n'utilise que les lentilles produites en pays Vellave (la lentille verte du Puy, AOP).


photo : Josette Blanchet


Lentilles aux pruneaux



Cette recette est tirée du livre "La cuisine gauloise continue" par Anne Flouest et Jean-Paul Romac, éditions Bibracte & Bleu autour, isbn 9782912019493.
Ce livre résulte du travail des deux auteurs pour tenter de réinventer des recettes de cuisines compatibles avec ce que l'archéologie nous apprend des gaulois. En effet, ces derniers écrivaient très peu, et ne nous ont légué aucune de leurs recettes, il faut tout imaginer à partir des traces trouvées en fouille.

Ingrédients, pour 4 personnes :
200 g de lentilles
8 pruneaux
8 noisettes
8 fines tranches de lard

Dénoyauter les pruneaux et remplacer le noyau par une noisette. Enrouler avec une fine tranche de lard fumé et piquer avec une brindille (ou cure dent) pour tenir l'ensemble.
Dans une terrine, verser de l'eau de source ou peu minéralisée ou du bouillon de volaille dégraissé, puis ajouter les lentilles et une pincée de sel. Cuire doucement environ 20 min (ou plus selon les lentilles).
À mi-cuisson, ajouter les pruneaux fourrés.

Peut se déguster froid, tiède ou chaud.

Bon appétit